Art-Of-Fantasia

Oseras-tu participer au tout nouvel événement d'Art Of Fantasia et graver ton nom dans l'histoire du forum ? Rejoindrez-vous le côté démoniaque ou allez vous plutôt choisir le côté céleste ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Preparation du Chapitre 2 de Sashiro Kuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sashiro Kuro

avatar

Messages : 5
Localisation : Province de Janusia

MessageSujet: Preparation du Chapitre 2 de Sashiro Kuro   Mar 26 Avr - 11:09

Chapitre 2

Ceci est votre livre, mais ceci est mon histoire


Quelque mois après mes 16 ans, je me rendit à pieds avec mon père Irochi au camp d'entrainement millitaire pricipal de Janusia. Ce voyage ce déroula pendant l'automne. Je me souvient très bien de ce début de voyage car les arbres etait d'une couleur magnifique ce matin là. Les feuilles commençaient juste de tomber, j'en déduisit que demain allait être plus froid qu'aujourd'hui. Ce jour là, je posait enormément de question à mon père, car lui aussi est un soldat, un noble même, mais son revenus n'était guère suffisant pour nous payer de quoi nourrir ma famille. Lui et moi aimions bien se balader dans les forêts voisine, il prétend que cela nous gorge de vigueur et que le corps ne peut qu'apréçié. Je le cru. Il me précisa que notre voyage allait durée 3 semaines. Je n'ai pas été surpris d'entendre cela, un petit rictus apparus dans le coin de mes lèvres car lors de mes promenades avec papa, il me racontat tout ce qu'un bon guerrier devait savoir, et l'un de ses principaux commandement était de voyager léger et d'emporter toujours le strict nécessaire. Je compris pourquoi ce jour là.

Notre paquetage nous as permis de voyager 1 semaine sans faire de halte. Il y avait des rivières pour se baigner et des endroits sécuriser pour dormir. Ce ne sont pas les moments les plus marquants de mon périple. A chaque nuit, l'un de nous deux etait de garde la moitié du temps avant que l'autre passai le relais dans les allentour de 1:00 du matin. Lorsque les vivres furent à manquer, mon père et moi firent halte dans une grande ville nommée Répit. Disons qu'elle ne porte pas très bien son nom. De nombreux gardes fessaient très souvent leurs ronde.

"Nous sommes dans un pays en guerre, fils."

C'est bien vrai, me dit-je alors. La ville de Répit est et reste une ville très célèbre pour ses nombreux commerçants itinérants et pour ses prix défiants toutes concurrences en matières de pierres précieuses. Les maisons étaient bâties en briques blanches, malheureusement noircies avec le temps, ce qui rendit la ville extrêmement sombre et peu accueillante. Beaucoup de ruelles bifurquaient de la route principales vers les autres quartiers de la ville. C'etait un jour de marché si je me souvient bien. Je n'avais jamais vus autant de monde de mes yeux, C’était incroyable. Me voyant intéressé, mon père me dit ...

_"Tu ne voyait pas cette ville autant agitée, hein ?"
_"Non, c'est bien vrai, ce n'est pas comme tu disait, une belle ville sereine..."
_"Certes, mais regarde le bon coté des choses. Je suis née içi et je connais tout les recoin de cette ville", dit-il fièrement.


Mon père était revenus en enfance, je crois que c'était lui le plus jovial de nous deux. Après avoir marché plus d'une demi heure dans la rue principale, cette rue qui fendait littéralement la ville en deux, Iroshi m'indiqua une ruelle un peu plus large que les autres et me fais signe d'y entrer avec lui. Les gens se firent moins nombreux et les hautes maisons jetaient un froid glaciale dans la ruelle. La chaleur de mon corps disparaissais au fur et à mesure de notre progression. 5 minutes plus tard je soufflais dans mes mains.Il tendit son index vers une pancarte, 20 mètres plus loin. Elle était rouge avec un cheval brun au milieu. Nous nous rapprochâmes et je pus lire distinctement "L'auberge du sang de Cheval". Titre très original. Mais avant que l'on puisse y rentrer, deux grands hommes barbus sortirent avec un autre homme sur leurs épaules. Ils lui dirent très distinctement de ne plus y remettre les pieds à coup de menaces de morts. Cet endroit etait sobre à l’extérieur mais aussitôt rentré dedans avec les deux hommes noirs devant et mon père à coté de moi, cette auberge cachait bien son jeu a vrai dire. La "Taverne du sang de Cheval" n'est ni plus ni moins que le regroupement de tout les styles d'auberges qui puissent exister, du pub irlandais au bar marocain, en passant par le café "Parisien". Il etait très spacieux, je dirait plus de 100m². Il n'y avait pas trop de bruit, c'était un endroit paisible avec un immensse balcon donnant sur la rue principalat. Mon père leva le doigts vers le plafond et me signala qu'il y avait un autre étage de ce type et trois autres avec des chambres.

Mon père connait le gérant, un bon amis à lui. Il dit qui pourras lui faire le prix des chambres a moitié prix, douches comprises. Il le connait depuis sa tendre enfance, ici à Répit. Il est très sympa dailleur et ma dit s’appeler "Grog", un gros meusieurs très bien coiffé qui porte une cravate bleu à pois blanc sans chemise, donc torse poils. Il parlait d'un langage très soutenus et invita mon père et moi à une table à l'étage, près du bar Belge. Ils nous commanda trois bières et nous demandas la raison de notre passage à Répit. Nous lui expliquâmes que c'etait pour moi et que l'ont se rendaient au camp milliaire de Janusia. Sans rien dire, Grog m'observas et felicitas mon père d'avoir élever un "gaillard" comme moi. Iroshi était très gêné et fier de moi.

Il demanda alors si on pouvait louer des chambres pour une nuit, car on ne voulait pas trop tarder ici, on était pressé. Comme promis, il nous emmenas vers nos chambre et nous as gracieusement offert le petit déjeuné pour le lendemain. Ému, nous le remercions en le saluant par une révérence. Après avoir posé nos affaires et fermer la porte de la chambre, nous allions aux douches communes de l'etablissement pour nous rafraîchir et nous raser. Vers 17 heures, nous nous étions réapprovisionner en fruits, en eau et en nourriture compacte très légère et relativement durable. Nous avions prévu de ne faire plus aucun arrêt et d’accélérer la marche pour réduire de quelque jour notre expédition...


A venir ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Preparation du Chapitre 2 de Sashiro Kuro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» mon d30s en debut de restauration ensuite en preparation peinture
» [Validée]Myoshi Tetsuo As Ten'shi Kuro
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Renom et honneur de Kuro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art-Of-Fantasia :: Monde d'Art of Fantasia :: Les Zones d'Altitudes :: Les Montagnes-
Sauter vers: