Art-Of-Fantasia

Oseras-tu participer au tout nouvel événement d'Art Of Fantasia et graver ton nom dans l'histoire du forum ? Rejoindrez-vous le côté démoniaque ou allez vous plutôt choisir le côté céleste ?
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre]Un village au bord de mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akari
Admin
avatar

Messages : 141

MessageSujet: [Libre]Un village au bord de mer   Mer 12 Jan - 6:42


"Il faut sans cesse se jeter du haut d'une falaise et se doter d'ailes durant la chute."

    Ses cheveux noirs flottaient aux vents devant l'immensité bleu qui se trouvait devant lui. Les vagues se jetaient ,comme des suicidaires mettant fin à leurs jours, contre la roche qui restait insensible. On pouvait croire que l'eau envahissait la côte, que l'écume était la première ligne d'un flot contenu de liquide qui allait se déverser sur le monde. Mais ce phénomène quotidien que les autochtone appellent Marée Haute ne semblait guère affecter les splendides falaises qui surplombaient avec une certaine puissance la mer entière. Même si l'usure faisait petit à petit son travail les falaises tenaient bons, ce qui permettait justement à Akari de se trouver là-haut, le plus haut point de l'île d'Attawa. Là où le vent souffle si fort qu'aucun grand arbre n'a encore réussit à pousser , là où se déchaine les éléments quand un orage se forme prêt des côtes, là où Akari aimait se retrouver.

    Un lieu calme, éloigné de la civilisation trop bruyante aux yeux d'Akari, était l'endroit rêvé pour se ressourcer et faire le point sur soi-même sans être dérangé par un quelconque voyageur. Chaque fois qu'il s'y rendait ses pulsations diminuaient, son esprit s'apaisait et la calme du lieu allié à la sérénité qui y régnait remplissait la cervelle d'Akari d'un brouillard enivrant. Il était dans un état de paix intérieur si profond que même l'écume des grandes vagues qui se déposait parfois près de lui ne le dérangeait pas. Ses yeux étaient clos mais son esprit tellement ouvert à la réflexion que les pensées qui traversaient son esprit étaient retournées dans tous les sens pour être étudiées. Le son du vent s'intensifiait, signe qu'un grand orage se préparait, malgré sa fascination pour ses événements Akari ne voulait pas rester là, il aurait bien voulu tenter divers expériences mais la trop forte lumière dégagée par les éclairs l'effrayait, il est vrai que pour un vampire la lumière n'est pas quelque chose que l'on apprécie particulièrement et même avec de petite séance d'accoutumance à la lumière ses yeux ne supporterait surement jamais ses grands flash. Le déluge commença par une pluie qui donnait tout son sens à l'expression pleuvoir des cordes.

    Par ce jour de très mauvais temps le village semblait désert, on aurait pu croire à une ville fantôme si au détour d'un sentier un petit garçon ne s'amusait pas à sauter dans les flaques d'eau qui se formaient au fur et à mesure que la pluie s'intensifiait. Ses habits se salissaient après chaque éclaboussures, ses vêtements seraient surement devenu totalement recouvert de boue si sa mère n'était pas sortie l'avertir de la tempête et des dangers que représentait le fait de rester dehors par ses conditions. Le petit obéit à contrecœur aux ordres de sa mère et rentre dans la petite maison qui lui sert de logement. D'un pas discret et voyant qu'ils n'avaient pas fermé leur porte à clé Akari s'était introduit dans la maison de la modeste famille.Le sifflement du vent s'était enfin arrêté quand d'un coup ferme Akari avait fermé la porte, curieusement aucun son n'était sorti de la petite porte en bois, comme si elle se rendait complice du silencieux drame qui se préparait.

    La semelle d'Akari ne semblait même pas toucher le sol tellement ses pas étaient fluides et ne dégageait pas le moindre bruit. Personne n'avait remarqué sa présence et un sourire digne des plus odieux personnages de ce monde se dessina sur son visage. Vu l'heure la mère devait être en train de faire prendre le bain à son jeune fils, c'était le moment idéal pour faire le tour de la maison et de prévoir comment tuer ses occupants sans éveiller aucun soupçons et surtout sans laisser de traces. Sur la table de la cuisine, se trouvait une pomme, unique touche de couleur de la pièce. D'un geste précis Akari s'en était saisi et avait planté ses longs crocs effilés dedans. Le jus coulait le long de ses lèvres rouges. Il ne sentait rien, pas même le parfum sucré de cette pomme bien mûre, quand il allait déposer la pomme il sentit enfin quelque chose, une odeur familière qu'il appréciait plus que toutes les autres, celle du sang. En effet un fin filet de sang coulait de ses lèvres comme une maigre rivière qui viendrait terminer sa course dans la gorge d'Akari. Ses pupilles se dilatèrent comme si le gout du sang avait provoqué en lui un traumatisme comparable à celui qui survient chez les requins blanc à la vue du sang.

    Les minutes des occupants étaient comptées mais leur insouciance les empêchaient de voir le danger qui planait sur eux et qui ,comme une aigle fonçant à toutes vitesses sur sa proie, allait fondre sur eux. Un ultime rire résonna dans la maison, un rire emplit de joie et de bonne humeur, surement le jeune bambin était en train de s'amuser dans son bain avec quelques jouets de son âges. Akari se saisit d'un couteau dont le manche dépassait d'une sorte de rangement en bois. Le couteau en main il avançait inexorablement vers sa cible qui continuait de s'amuser dans son bain d'eau chaude. Avait-il oublié un détail ? Et bien oui, où était la mère ? Il n'en avait pas la moindre idée mais ça aurait bien pu compromettre son plan, heureusement pour lui cette dernière allumait une cigarette dans le salon et regardait avec un regard désespéré le temps qui se déchainait dehors.


_________________

“Un jour, le Schtroumpf farceur m'a offert un cadeau. C'est devenu le Schtroumpf paraplégique.”
Ton sang doit être bon Invité, tu me laisses y gouter ?^
Allez juste un peu ...

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre]Un village au bord de mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libre Service de Fiche
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art-Of-Fantasia :: Monde d'Art of Fantasia :: Les Zones de Campagnes :: Les Villages-
Sauter vers: